Actualités

Terrorisme et Contreterrorisme

Terrorisme et Contreterrorisme

Terrorisme et Contreterrorisme

Je suis heureux de vous présenter le symbole de ma réussite au cours sur le « Terrorisme et Contre-terrorisme : Comparer Théorie et Pratique ». Cet enseignement est dispensé par l’université de LEIDEN, aux Pays-Bas, principalement par Edwin BAKKER. Mais aussi par Jeanine de ROY VAN ZUIJDEWIJN.

Ce diplôme est l’aboutissement de 6 longues semaines de formation. Je suis allé puiser et m’instruire dans une vaste et pléthorique documentation fournie par les universitaires.

Par ailleurs l’examen final, qui ponctuait 6 examens intermédiaires, est certes très éprouvant, mais au demeurant oh combien enrichissant. Enfin, s’il ne fallait retenir qu’une définition ou assertion pour l’un et l’autre des thèmes abordés, voici celles que je garderais:

  1. Le Terrorisme est un instrument violent dont la propagation de la peur est une partie importante
  2. Le Contre-Terrorisme ne pourra être efficace que s’il panache trois types de mesures. Des mesures sécuritaires, des mesures législatives, mais aussi des mesures préventives, dont la communication est un des piliers permettant d’atteindre la nécessaire résilience

Sur notre territoire

La France définit le terrorisme comme un mode d’action auquel ont recours des adversaires qui s’affranchissent des règles de guerre conventionnelle pour compenser l’insuffisance de leurs moyens et atteindre leurs objectifs politiques.

Le terrorisme se déploie sur plusieurs fronts : hors des frontières où la France la combat, et au sein même du pays. La menace terroriste a profondément changé de nature, notamment avec l’évolution continue des formes d’actes terroristes. Près de 2 000 personnes sont, de près ou de loin, impliquées dans des phénomènes de radicalisation religieuse violente ou dans des filières de recrutements djihadistes. C’est pourquoi, pour assurer la sécurité des Français, le Gouvernement a complété l’arsenal juridique et mis en place un renforcement sans précédent des moyens et des effectifs dans la police, la justice, l’armée et les services de renseignement.

Sur le territoire national, différents acteurs font peser une menace particulièrement aiguë :

  • personnes radicalisées isolées ou appartenant à de petites cellules susceptibles de passer à l’acte sans commanditaire extérieur, à n’importe quel moment et avec des moyens plus ou moins élaborés
  • combattants ou sympathisants revenant de la zone syro-irakienne ou des éléments étant en contact avec des djihadistes francophones sur place
  • exécutants mettant en œuvre partout en Europe des projets terroristes planifiés directement à partir du Moyen-Orient.