Société

Consultant Sûreté & Sécurité

Consultant sûreté sécurité

Le background nécessaire

Le consultant sûreté sécurité doit pouvoir justifier d’une expérience ou d’une formation qualifiante dans 2 domaines bien distincts.

  1. En tout premier lieu, c’est évident, il doit maîtriser les aspects techniques du monde de la sûreté dans lequel il évolue. Ce monde est en profonde mutation technologique. Sans connaissance, ni goût prononcé pour la technique, il sera tributaire de fabricants ou d’installateurs, et n’apportera aucune valeur ajoutée à son client. Certes ce n’est pas rédhibitoire, mais c’est incontestablement une marque de dépendance vis-à-vis de ceux-ci. Une formation ou une expérience terrain sera donc utile.
  2. Un consultant sûreté sécurité doit également bien connaître le monde de l’entreprise, de la plus petite à la plus grande. Il doit avoir assimilé les spécificités de chacune. Il sera ainsi en mesure d’accompagner ses clients dans une mise en oeuvre efficiente des solutions techniques. Une solide expérience fonctionnelle est un gage de compréhension des besoins. Mais surtout de la manière de les couvrir, en proposant des solutions adaptées et réalistes.

Les atouts supplémentaires

Le consultant sûreté sécurité doit être au fait des pratiques comportementales du milieu de la sûreté. Ce monde a ses codes, sa manière de fonctionner, ses repères. Les personnes qui y travaillent ont en commun une approche particulière de la protection et de la prévention. Être un lien efficace entre son client et ces professionnels exige donc de lui une parfaite maîtrise de cette approche.

Et …

Au delà des exigences citées, il doit pouvoir proposer un réseau étendu de professionnels, capables d’intervenir dans différents secteurs d’activité. Je ne les citerai pas ici, la liste étant trop importante.

Enfin il doit avoir quelques qualités propres à tout consultant: écoute client, adaptabilité, sens du résultat, etc. …


Le terme sécurité est assez souvent utilisé pour parler des problématiques de sûreté. C’est toutefois un abus de langage. Un peu de vocabulaire ne nuit pas.

Sûreté (en anglais SECURITY)

Recouvre tout ce qui relève d’un acte de malveillance, produit à des fins personnelles ou collectives, prémédité ou pas, avec l’intention de nuire spécifiquement, ou pas.

Les actes de malveillance sont principalement les vols, les spoliations, les détournements. On trouve également les fraudes, les attaques physiques, technologiques ou informatiques. On trouve encore les tentatives de nuisance d’image, etc. …

Les actes de malveillance peuvent avoir des conséquences sur la santé et la sécurité des personnes (attaques physiques, déclenchement d’incidents graves, …). Un acte de malveillance est un acte prévisible, qui peut et doit notamment être anticipé.

Le préjudice pour l’entité lésée est très souvent financier, parfois psychologique en interne, et souvent nuisible à son image donnée à l’extérieur. En effet, l’acte de malveillance peut être perpétré en interne ou en externe. Les conséquences juridiques sont pénales, civiles et sociales.

Les 3 principales justifications données par le responsable de l’acte de malveillance, lorsqu’il est confondu, sont:

  • Je n’étais pas informé des interdictions
  • Je ne connaissais pas les conséquences de mon acte
  • La tentation était trop grande

Sécurité (en anglais SAFETY)

Notion plus large que la sûreté, elle recouvre les risques provoqués par une origine naturelle, ou humaine non intentionnelle. Si elle est intentionnelle, on tombe sous la définition de la sûreté.

De manière non exhaustive, car très nombreux, ce sont les incendies, les dégâts des eaux, électriques, explosifs, thermiques, chimiques, le stress au travail, l’ergonomie du poste de travail avec ses conséquences musculo-squelettiques, etc. …). Là aussi ces risques doivent être anticipés, à hauteur des conséquences encourues en cas de déclenchement, très souvent humaines.

Les domaines de sécurité les plus courants sont:

  • La sécurité incendie
  • La santé et la sécurité au travail
  • La sécurité environnementale
  • etc. …
Besoin d'un renseignement, d'un devis, d'un conseil ?